Église protestante de la Réunion Église protestante de la Réunion

Accueil du site > VIE de L’EGLISE > RETRAITE SPIRITUELLE au Gol-les-hauts

RETRAITE SPIRITUELLE au Gol-les-hauts

avec le pasteur Bernard Antérion

lundi 17 septembre 2018

Pour marquer la rentrée, La communauté EPR/SUD a organisé les 1-2 septembre une retraite spi autour du chapitre 12 de l’épitre aux Romains

Quelques impressions et réflexions….

Un grand merci pour la mobilisation et l’engagement de tous Nous nous sommes rendu compte que nous sommes un corps et qu’il n’y a aucune hiérarchie dans nos missions. Que chacun puisse encore continuer à exercer son ministère, en fonction des dons qu’il a reçu et toujours comme nous l’avons appris avec Paul dans romains 12, dans l’humilité et la modestie et avec un esprit de service. Et comme nous l’a préconisé le Pasteur Antérion, il s’agit maintenant de méditer et de travailler spirituellement ce texte après ces études enrichissantes.... Hanitra

Merci encore à tous pour ce bon temps. Ce que je retiens (j’espère ne pas trahir ce qui a été dit) :
- nous (laisser) déplacer est essentiel.
- l’évangile de Paul ne raconte de la vie de Jésus que son abaissement jusqu’à l’abomination de la mort sur la croix et sa résurrection, c’est sur cela qu’il fonde toute sa prédication.
- "l’évangile c’est du nouveau toujours nouveau"
- sans le Christ, pas de corps
- unité n’est pas uniformité
- dans l’église, toute fonction quelle qu’elle soit, toute organisation doit dire quelque chose de l’évangile
- il s’agit pour le corps que nous formons individuellement et collectivement "d’effectuer l’évangile".
- ce qui est décisif, c’est la place que je donne à l’autre. L’église se constitue par le fait que je passe par un autre pour aller à Dieu.
- pouvoir et autorité doivent devenir service
- le paraclet promis par le Christ = celui qui encourage, défend, soutient (l’Esprit Saint), c’est devenu la fonction de Paul et de l’église
- le terme utilisé par Paul pour désigner l’amour auquel il invite les chrétiens est très peu utilisé dans les textes grecs de son époque, c’est un amour oblatif sans condition. C’est ce qui doit fonder toute relation (avec la grâce de Dieu, à la suite du Christ...) = quel programme !! Ce que nous vivons en église ces mois-ci me fait penser à ce texte de Mère Teresa : Le fruit du silence est la prière. Le fruit de la prière est la foi. Le fruit de la foi est l’amour. Le fruit de l’amour est le service. Le fruit du service est la paix.

Véronique

De retour après un week-end de retraite spirituelle dans la communauté des frères Carmes dans les ,hauts de St Louis. Nos vies paraissent bien remplies et nous sommes souvent dans l’urgence du quotidien. Il est vital par moment de s’accorder du temps pour se mettre dans l’urgence de l’essentiel. Loin d’être une tendance ou un effet de mode, faire une retraite, "se retirer un temps", c’est faire le choix d’avoir une attitude bienveillante envers soi-même. Nous sommes tellement habitués à vivre dans l’immédiateté MAIS LE MONDE PEUT TOURNER SANS NOUS. Le lieu est magique, l’accueil est chaleureux, les repas sont pris en commun, aucune activité n’est obligatoire, rien n’est exigé. Et la magie opère. J’y ai appris à prendre du recul et de la hauteur. J’en ressors renouvelée et confortée dans mes choix. De belles rencontres aussi, des gestes de fraternité qui dépassent la superficialité. Passer du temps avec les autres tout en allant à la rencontre de soi. Je conseille vraiment ce genre de retraite à tous. P.S : Pas besoin d’être chrétien, catholique ou protestant pour faire une retraite. De même, pas besoin d’être du genre "illuminé" ou ’space" pour avoir envie de prendre soin de soi. JESS

Portfolio

P.-S.

Cette retraite s’adressait à toutes et tous (nord ou sud) qui avaient besoin de prendre un peu de temps pour se replacer devant le Seigneur, faire le point dans leur vie avec la communauté. DES TEMPS de Méditations, partages bibliques, prières, convivialité et silences ont ponctué cette rencontre très riche.

A REFAIRE ABSOLUMENT, VOICI LA DEMANDE DES PARTICIPANTS

Répondre à cet article