Église protestante de la Réunion Église protestante de la Réunion

Accueil du site > VIE de L’EGLISE > Message du pasteur Alain Rey

Message du pasteur Alain Rey

jeudi 23 février 2017

Message du pasteur Alain Rey

Chers Soeurs et Frères de l’Eglise Protestante de La Réunion

Grand merci pour votre accueil ! Avec Elisabeth, nous avons été royalement accueillis !

J’ai eu, ces trente dernières années, l’occasion de servir votre église lorsque j’étais secrétaire général du Defap et ensuite secrétaire général de la Cevaa. J’ai le souvenir avec vous de moments très heureux, très stimulants, avec notamment la construction puis l’anniversaire, 10 ans plus tard, du centre paroisssial de St-Denis. Ou encore avec l’ouverture du poste du Sud. J’ai le souvenir aussi de moments plus difficiles avec des tensions qui ont pu être heureusement surmontées.

Je suis heureux de pouvoir servir aujourd’hui votre église comme pasteur dans le sens du pasteur-berger. Avec Charles et Perle, nous avons cadré et fixé un certain nombre d’activités dans lesquelles je vais pouvoir m’engager. Je demande à Dieu de m’accompagner dans ce bout de route auprès de vous et de me donner les ressources et les forces pour ce ministère à vos côtés.

Sachez que je suis disponible pour rencontrer tous ceux qui le souhaiteraient. J’ai déjà eu la joie à pouvoir rencontrer certains d’entre vous. N’hésitez pas à me faire savoir si vous souhaitez que l’on se rencontre.

Jusqu’à présent, nous avons vécu deux très belles journées à St-Denis puis à St-Pierre. Il y avait du monde. Il y avait de la joie à se retrouver et à célébrer ensemble ! Ce furent deux très belles journées pour entrer dans le temps qui nous est donné de partager.

Le Seigneur nous rassemble et nous unit. C’est dans cette unité que nous avons de la joie à être parmi vous !

Votre pasteur Alain Rey

Portfolio

P.-S.

J’ai eu la joie de pouvoir apporter la bonne nouvelle de l’évangile les dimanche 12 à St-Denis et dimanche 19 à St-Pierre. Je vous adresse en copie ci-joint le texte de ma prédication sur l’épître aux Galates.

Documents joints

Répondre à cet article