Église protestante de la Réunion Église protestante de la Réunion

Accueil du site > Emissions radio > Dieu et l’absurde (II)

Dieu et l’absurde (II)

mardi 17 février 2009

Parce que la foi expose à l’angoisse de l’abandon, elle s’approche infiniment plus près de l’absurde que l’incroyance ou la sagesse philosophique. Si Jésus et Socrate sont tout deux des maîtres qui finissent rejetés et condamnés, leurs morts sont totalement différentes et indiquent leurs rapports différent à l’absurde. Rejetant la raison de la sagesse et la Loi de la rétribution, il est absolument primordial dans le christianisme de maintenir une place à l’absurdité et au paradoxe pour révéler le don de la grâce de Dieu.

Mots-clés : abandon, absurdité, adoptianisme, amour, angoisse, arianisme, dépendance, docétisme, don, foi, grâce, intelligibilité, Jésus et Socrate, loi, rétribution, sens

Répondre à cet article