Église protestante de la Réunion Église protestante de la Réunion

Accueil du site > Communication > Que Dieu vous accompagne dans cette nouvelle année 2017

Que Dieu vous accompagne dans cette nouvelle année 2017

mot d’ordre biblique illustré pour 2017

lundi 2 janvier 2017

DIEU DIT : "JE VOUS DONNERAI UN COEUR NOUVEAU ET JE METTRAI EN VOUS UN ESPRIT NOUVEAU" ---- Ezekiel 36, 26

Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau Idée : Réflexions sur les quatre flammes

« Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau » Voilà ce que dit le prophète Ezéchiel à des gens dont le monde s’est écroulé. L’image qu’ils s’étaient faits de Dieu s’est révélée être une illusion, et avec leur style de vie et de croire ils sont allés droit dans le mur. Ils sont assis au bord du fleuve de Babylone et ils pleurent (ps 137) Rien n’est plus comme avant ! RIEN ? Pa stout à fait, ils sont encore vivants, et Dieu continue à leur parler. Visiblement Dieu ne les a pas laissé tomber, il les croit capables de prendre un nouveau départ avec « un cœur nouveau et un esprit nouveau ». Nous avons déjà entendu parler de ce « cœur nouveau » nous avons cru que c’était réglé une fois pour toute à notre BAPTEME qui pour certain est le signe absolu du renouveau en Christ ? ou à notre CONFIRMATION ou encore à notre conversion, notre engagement avec notre conjoint ou à l’Eglise….. Et nous avons en nous cette idée que le « nouveau » est acquis et qu’il faut revenir aux fondamentaux, c’est-à-dire la fidélité à Dieu souvent perçue comme un retour à la morale et aux bonnes traditions. Alors notre Foi devient une sorte de rappel constant des bons cadres des bonnes lois et de la morale à l’image des pharisiens…. Mais Ezéchiel, lui, il parle d’une relation vivante entre Dieu et son peuple ! Il n’est pas question de règles immuables qui seraient à redécouvrir et à imposer à tous mais de transposer cette nouveauté de la présence de l’Esprit de Dieu dans nos vies d’aujourd’hui ! Démarche pas facile parce que nous avons nos cadres bien à nous qui nous figent et nous bloquent dans ce que nous avons toujours faits ! Cette image qui illustre la parole d’Ezéchiel va nous aider. Nous nous contenterons de regarder quelques aspects seulement : LES 4 FLAMMES DE COULEURS !

-  Image 1 : Le tableau entier Le tableau est dominé par des couleurs et des formes dansantes. Les flammes colorées s’élancent vers le haut comme un feu ardent. Elles entraînent avec elles de nombreux éléments vers le haut. La flamme jaune dépasse même le bord du tableau. On ne peut pas la freiner, ni la limiter. On ne peut pas l’enfermer dans un cadre prédéfini. En bas, des mots sont inscrits en lettres noires aux formes sévères, le feu est dans le contenu des mots : un coeur nouveau, un esprit nouveau de Dieu pour les êtres humains. L’image rappelle le buisson ardent (ex 3) Dieu rencontre Moïse après 40 ans, il lui donne le mandat de quitter son existence habituelle de berger dans la steppe. Il va en Egypte affronter Pharaon. Le nouvel esprit que l’on trouve dans ce texte est du genre des flammes bondissantes qui brûlent du vieux et mettent du neuf en mouvement. beaucoup de questions actuelles étaient déjà des thèmes importants du temps d’Ezéchiel et le prophète a du découvrir que quiconque se laisse embraser par ces flammes devra par la suite affronter ici ou là des « pharaons ». Des opinions dominantes. Des traditions profondément ancrées. Des façons de penser sclérosées. Toutes espèces de détenteurs du pouvoir. Son propre besoin de sécurité. Sa propre peur….

Image 2 : Flamme verte : Exemple de la sauvegarde de la création Même si la Genèse, les psaumes et les Apôtres parlent déjà de la création ce n’est que tout récemment que Les Eglises ont découvert qu’à notre époque, la sauvegarde de la création faisait tout autant partie de leur tâche que la proclamation de l’Evangile. On parle aujourd’hui de « l’empreinte écologique » Il s’agit de la constatation qu’en réalité, nous ne devrions pas utiliser plus de ressources que ce que la Terre met à notre disposition à long terme. « la nature est l’œuvre de Dieu et nous nous consacrons à la préserver, à l’entretenir et à faire en sorte que l’humanité l’utilise de manière responsable ». Il ne suffit plus aujourd’hui de trier soigneusement nos déchets et ensuite de les recycler (remarquez le signet du recyclage à côté de la feuille) Entre temps, il en faut plus. Plus de la part du politique, qui doit créer des conditions-cadres plus vertes. Plus d’efforts de la part de l’économie, qui doit le plus vite possible se tourner vers les technologies du futur. Il faut que nous autres consommatrices et consommateurs soyons disposés à faire suivre les paroles par des actes, même si cela doit signifier que nous ne pouvons plus nous payer tout ce qu’on pourrait se payer. Le nouvel esprit nous apprend à penser dans des dimensions plus vastes que notre petit jardin et à plus long terme que jusqu’à la prochaine paie. Nous y parviendrons mieux quand un nouvel esprit nous guidera.

-  Image 3 : Flamme rouge : Exemple des relations et communauté humaine Ces dernières années, la globalisation a nettement élargi les limites de la communauté humaine. Des personnes viennent chez nous de presque tous les pays du globe comme touristes, comme étudiants ou encore comme spécialistes. Venant d’autres pays, des personnes viennent ici comme réfugiés qui fuient la misère, la faim et surtout les guerres. Parce que des réfugiés demandent l’asile, nous ressentons jusqu’ici l’écho de toutes les guerres qui ont lieu quelque part dans le monde. Dans l’autre sens, des gens d’ici voyagent dans le monde entier. Les distances ne jouent plus de rôle pour nos moyens de communication. Et nous avons du mal à voir les autres ceux qui sont d’ailleurs quel que soit cet ailleurs ! Pourtant nous sommes ceux que nous sommes parce que nous faisons partie de la communauté humaine. C’est simplement comme ça. Mais le nouvel esprit et le coeur neuf nous incitent à en prendre conscience. Le nouvel esprit nous apprend que la dignité d’une personne ne dépend ni de son sexe, ni de son âge, ni de ses biens ou de sa provenance, pas plus que de ses succès en affaires ou de ses échecs, pas plus non plus de sa confession, de sa religion, de son orientation sexuelle, de la couleur de sa peau, de sa langue, de son appartenance à un parti, ni enfin de son apparence physique. Le nouvel esprit nous rend attentifs à déceler dans notre société les tendances à l’exclusion et à nous y opposer.

Image 4 : Flamme jaune : EXEMPLE de justice et paix

Là on perçoit la critique des prophètes de l’Ancien Testament contre la maison royale et les cercles dirigeants de Jérusalem et de l’ancien Israël : Dieu veut la justice, pas les sacrifices. Dieu veut que les pauvres aient eux aussi assez pour vivre. Dieu veut que les tribunaux rendent des jugements justes, sans acception des personnes qui passent en jugement. Et Dieu apporte sa contribution. En son nom, Ezéchiel dit : « Je mettrai en vous mon propre Esprit, je vous ferez marcher selon mes lois, garder et pratiquer mes coutumes. » (Ez 36,27) Et : « J’appellerai le blé, je le ferai abonder, je ne vous imposerai plus la famine afin que vous n’ayez plus à supporter parmi les nations la honte d’avoir faim. » (Ez 36, 29b+30) Nous avons à penser en termes de très petites et de très grandes dimensions. Il s’agit de la paix et de la justice dans les familles, dans les maisons comme aussi de la justice et la paix dans le monde. Nous savons aujourd’hui que nous sommes plus que jamais INTERDEPENDANTS ! Dieu nous a donné un nouvel esprit qui ne cesse de nous remotiver. Il nous anime à nous engager pour la paix et la justice en petit comme en grand. Il ne nous laisse pas en repos, même quand nous sommes prêts à renoncer parce que nous trouvons que tous nos efforts ne servent à rien. En tant qu’individus, nous ne pouvons guère résister aux forces et aux contraintes de l’économie et de la politique. Mais nous ne sommes pas seuls. Aujourd’hui, le peuple de Dieu constitue une communauté mondiale. Si nous sommes unis, nous pouvons nous faire entendre et ouvrir ici ou là une porte à la paix et les droits des plus faibles doivent tjs être prépondérants. Cela correspond à la loi de Dieu.

Image 5 : Flamme bleue : EXEMPLE de la ¨PAROLE de Dieu qui lui, fixe les critères !

Au milieu des flammes, à travers elles et autour d’elles, nous trouvons la flamme bleue du tableau :

La Parole de Dieu et son Esprit fixent les critères en fonction desquels la mise en oeuvre pratique de la justice, de la paix et de la sauvegarde de la création doit s’orienter. A ce sujet, Ezéchiel emploie les termes suivants : - marcher selon les lois de Dieu
- garder et pratiquer ses coutumes (Ez 36,27- TOB) Comme au temps d’Ezéchiel, ces critères sont en tension avec d’autres critères. Ezéchiel parlait à cette époque d’ « idoles de fumier ». Pour elles, les Judéens et les Jérusalémites montaient sur les collines et les montagnes pour leur offrir des sacrifices et les révérer.
- Aujourd’hui, ce sont le savoir-expert et le soi-disant bon sens qui remettent en cause les critères de Dieu. La performance, les perspectives de profit et les cours de la Bourse sont plus importants que p. ex. le bien-être des employés ou la façon dont les entreprises gèrent l’air, l’eau ou le sol.
- Il en va de même des nombreux consommateurs et consommatrices pour qui il est plus important de pouvoir acheter plus à moindre prix, plutôt que de s’interroger sur les conditions de travail souvent épouvantables auxquelles des hommes, des femmes et des enfants sont soumis en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud.
- La nouveauté de la Parole nous oblige à regarder les autres religions et les autres spiritualités autrement. Parce que là aussi Dieu a parlé et ensemble nous avons à trouver des chemins qui nous permettrons de ne plus nous entretuer !

Nous devons nous détourner des idoles de notre passé, mais aussi des idoles de notre temps et nous orienter en fonction des critères de Dieu. Ces critères consistent toujours à retraduire en français courant les mots comme « CONFIANCE », « AMOUR » et « ESPERANCE » Nous devrions encore et toujours puiser à la source de la vie afin d’apprendre à reconnaître quand nous avons assez pour vivre, quand nos assurances humaines devraient laisser la place à une confiance plus fondamentale.

Mais comment cela pourrait-il se faire, si ce n’est avec l’esprit nouveau que Dieu nous a promis et qu’il veut nous donner encore aujourd’hui.

Portfolio

Répondre à cet article