Église protestante de la Réunion Église protestante de la Réunion

Accueil du site > Communication > Éditorial > EFFATA 68

EFFATA 68

jeudi 22 septembre 2016

UN JOURNAL bien jeune cette fois-ci avec les articles sur le camp international de ce mois de Juillet, la présentation de la formation des responsables jeunes à Mada et le témoignage de notre ami ANGELO....

Mot du pasteur

COQUILLE OU COLONNE VERTEBRALE Fini le temps des invertébrés, au corps mou, protégé par leur coquille : huitre, escargot, moules, ou, au mieux écrevisses, ou homards… Quand la nature est passée des invertébrés aux vertébrés, elle a justement remplacé la coquille extérieure par le squelette intérieur. Enlever la coquille sans inventer la colonne vertébrale c’est se mettre à la merci du premier poisson venu qui vous gobe, qu’il s’appelle « Ernestine » ou « Karl Marx ». Mais quelle colonne vertébrale ?

Nous y sommes, ce qui en nous, peut devenir colonne vertébrale c’est notre relation au Christ au travers de sa parole. Le thème du « GRAND KIFF » nous rappelle l’essentiel de cette vérité. Nous en avons déjà parlé de ce fameux texte de Matthieu 16/13-20 « Pour les gens, qui est le Fils de l’homme ? » 14Ils lui répondent : « Les uns disent que tu es Jean-Baptiste. D’autres disent que tu es Élie. D’autres encore disent que tu es Jérémie ou l’un des autres prophètes. » 15Jésus leur dit : « Mais vous, qui dites-vous que je suis ? » Cette question qui a résonné de nombreuses fois lors du rassemblement des jeunes au Gr KIFF ! Question récurrente lorsqu’on vit en contact permanent avec les personnes d’autres croyances et religions comme c’est le cas dans nos îles ! On professe telle religion, on adhère à tel mouvement spirituel. Et lorsque les différents « ON » se mettent ensemble, chacun dans sa catégorie alors les problèmes commencent ! On n’est plus dans le registre de la Foi mais dans celui de l’adhésion à une façon de penser, une vision qui ressemble rapidement à une idéologie, un système religieux qui veut s’imposer aux autres personnes dans ses propres catégories, ses rites ses traditions, ses façons d’interpréter les écritures, voire même de s’habiller de manger, de se marier….Une façon de s’identifier, de se rassurer, d’exister en opposition à d’autres Ce phénomène si naturellement humain explique partiellement les clivages et les conflits dans notre monde et dans l’histoire. Souvenez vous, de la St Barthélémy ce jour funeste du 24 août 1572 des actes d’horreur que l’on retrouve aujourd’hui au proche Orient où les musulmans massacrent les chrétiens, les sunnites massacrent les chiites, les chiites massacrent les Bahaïs ou les juifs massacrent les palestiniens et les islamistes tuent d’autres musulmans…. Heureusement il y a des hommes et des femmes de bonne volonté qui s’expriment contre TOUTES ces EXCACTIONS ! Ils sont bien présents aussi à la Réunion... Jésus n’a pas voulu les guerres des religions il n’a pas voulu que nous montrons notre force en détruisant les autres qui ne pensent pas comme nous, jamais, sinon il aurait conduit lui-même cette guerre depuis longtemps avec ses propres moyens. Tout va basculer quand Il va passer de la troisième personne à la deuxième, Et : Toi que dis-tu de Moi ! Question qui résonne en écho au gr Kiff chaque jour. La réponse de Pierre est pari total de sa vie ; ce n’est plus : "Tu es le plus grand !", tu vas m’aider à écraser les autres mais : "Sans toi, ma vie n’a plus de sens !". De l’admiration, de l’adhésion Pierre est passé à la foi. De la coquille ou du mur d’enceinte il est passé à la colonne vertébrale

Aujourd’hui je peux rencontrer des moines bouddhistes, des imams musulmans sans craindre pour ma Foi je n’ai plus besoin de monter des coquilles (ou des murailles) autour de ma Foi. Puisque je me tiens debout avec une vraie colonne vertébrale qui fait de moi un homme debout ! L’événement essentiel : c’est l’événement de la foi nourrie par la parole. C’est ce moment où un homme, une femme, dit oui à Dieu en Christ et décide de mettre sa confiance en Lui.

Documents joints

Répondre à cet article